Archives pour mars, 2011

Cueillette des orties à Maison Blanche

Maison Blanche c’est mon « coin  » à orties. La maison d’hôte se trouve à Lorp-Sentaraille, petit village ariégeois, loin de la route.

Alain et Agnès sont les propriétaires de cette belle et chaleureuse maison.

En suivant le lien

http://couseransmaisonblanche.com

vous trouverez un beau diaporama

La cueillette d’orties est une occasion supplémentaire d’aller à Maison Blanche.

J’y ramasse les orties tout autour de la maison. Je choisis seulement les pousses d’orties. Au fur et à mesure, j’élimine les autres plantes poussant dans les touffes d’orties.

C’est plus facile de trier directement plutôt qu’au lavage.

Agnès m’apporte souvent son aide. Plus aguerrie que moi, elle ramasse les orties à main. Je me suis enfin décidée à suivre son exemple, mais gantée.

J’ai définitivement abandonné mon encombrant ciseau.

Le moment idéal c’est le soir, les orties sont plus fraîches. Il est temps de sortir les chevaux et de rentrer au poulailler, coqs et poules.

Viens le temps de passer en cuisine. Lavées avec de l’eau vinaigrée, cuites à l’eau légèrement salée, un peu d’ail et d’estragon,

les pousses d’orties sont réparties dans un fond de pâte à croustade salée.

Je recouvre d’un appareil composé d’œufs, de crème fraîche,et de lait du Gaec de la Baure.

Une couche de pâte à croustade et au four !

Ne pas manquer de découvrir la composition de l’ortie en cliquant sur ce lien http://urticamania.over-blog.com/categorie-11481055.html

Je remercie M. Yves Tissier qui m’a autorisé à vous faire partager son travail.

http://urticamania.over-blog.com/

Tags: , , ,

Reportage ariegeNews.com

L’équipe du journal en ligne ariegeNews.com est venue faire un reportage dans notre boutique de St Girons.

Après une visite des lieux pour se familiariser avec les différentes étapes de la fabrication de nos croustades, nous avons fait déguster à nos hôtes une part de notre fameuse croustade aux pommes.

Ils ont donc voulus savoir d’où est issue cette recette, comment en sommes-nous arrivés à ce résultat ?

Vous pouvez consulter l’article en suivant ce lien : Martine Crespo fait revivre la croustade ariégeoise